Vidéo sur la guerre contre le terrorisme

Publié le 16 Juillet 2016

On me demande de faire des vidéos, et parfois j'ai envie. Mais, avec des vidéos à la place de textes, il faut pouvoir assumer tous les abrutis qui regardent et commentent avec la rapidité des pires parasites. Tout à la fois nietzschéen et parfaitement contemporain, j'oscille avec le désir de ne plus m'exprimer, ou seulement à un tout petit nombre, et avec celui de me montrer, de dire ce que je pense, etc. En choisissant la deuxième voie, il faut être prêt à affonter la médiocrité. 

Et celle-ci n'a pas manqué d'arriver avec cette vidéo. Entre ceux qui pensent que j'appelle à la guerre civile (tandis que je demande qu'on arrête de parler de "guerre au terrorisme" quand on n'est pas capable de la faire), ceux qui auraient aimé que j'évoque de manière approfondie les causes et les dessous du terrorisme (dans une vidéo de 5min...), ceux qui semblent plus intéressés par ma coupe de cheveux, etc. ... C'est dur, le "public". Heureusement, il y a tout de même nombre de gens intéressants qui m'ont écrit. Faire, c'est s'exposer, mais c'est aussi la seule façon de mettre certaines choses en mouvement. Continuons, donc. 

 

Publié dans #video-s

Repost 0
Commenter cet article

Oscar 30/11/2016 19:50

«Est-ce que les peuples Européens sont prêts à l'injustice (pour lutter contre le terrorisme) ?» : avant cela, il convient de se demander quelle est leur perception de ce terrorisme. Empêtrés dans la logorrhée libérale, les peuples Européens ne sont plus aptes à se poser des questions sur ce qui est vrai ni sur ce qu'il faut faire. Seule une minorité pourra aller de l'avant. Je comprends, en ce sens, que vous hésitiez entre ne vous adresser qu'à quelques uns tout en choisissant de vous faire connaître, en vue probablement d'élargir votre réseau. .... De même que vous dites que les peuples en question (existent-ils encore ?) doivent être prêts à commettre de l'injustice, je dis que nous devons assumer la nécessité de nous sauver rien d'autre que notre peau. Et il est bon qu'il en soit ainsi. Que l'Europe des dégénérés périsse, pour que vive la nôtre.

Alexandre 26/10/2016 05:53

On voit bien dans son regard qu'il ne sait pas de quoi il parle, il flotte entre pseudo électoralisme et fantasmes. On croirait entendre un trotskiste la veille du grand soir.

IntraMuros 21/07/2016 15:39

M. Rochedy, le Shintoïsme est la religion chamanique/animiste ancestrale du Japon. Rien à voir avec la Chine où cette "religion" n'existe pas. Ce n'est pas parce qu'il y a le son "shin" qu'il y a un lien avec le mot "Chine"... C'est fort dommage, car ce genre d’erreur vous fait perdre en crédibilité. Certes, peu de gens en France le remarqueront mais quand même...

Bien à vous.

IntraMuros 21/07/2016 15:51

Je tiens aussi à préciser la scandaleuse utilisation à tout va du mot "Kamikaze" (qui se prononce "kamikazé") dans les médias français. En japonais, "kamikazé" signifie le "Dieu du Vent", un des dieux du panthéon shintoïste justement. Les pilotes d'avion suicide japonais criaient "kamikazé to koutaï" avant de se jeter sur les bateaux américains, ce qui veut dire "J'échange avec le Dieu du Vent", c'est à dire "Dieu du Vent, je te laisse piloter l'avion à travers moi pour frapper mon ennemi". Ce "Dieu du Vent" a pris de l'importance dans le panthéon shintoïste japonais car par deux fois dans un lointain passé, les invasions mongole ont échouées grâce à de fortes tempêtes en mer.

EDEN 20/07/2016 17:39

Restez indifférent à la connerie. Les gens comme vous sont trop peu nombreux pour que vous baissiez les bras.

EDEN 20/07/2016 17:37

Merci pour votre travail, et vos interventions toujours pertinentes. Vous être l'un de seuls, dans notre "famille politique", à développer une pensée cohérente, rationnelle et structurée.
Continuez.

Oscar 30/11/2016 19:54

Eden vous dit de rester indifférent à la connerie. Que du contraire, dirai-je. Paramètre essentiel de la situation actuelle, la connerie ne saurait être ignorée. Une conclusion en ressort facilement : il ne sert à rien de vouloir sauver les peuples. L'Europe Européenne sera rare. Elle n'est qu'un minuscule secteur de l'Europe actuelle.