Habile système

Publié le 30 Avril 2015

 

Réactions à chaud à l'article du Nouvel Obs sur « les fachos contre Le Pen », où je suis mis à côté, à cause de ma tribune dans Valeurs actuelles, d'un type comme Jérome Bourbon, lequel me traitait de juif et de pédé il y a encore deux ans, et qui mérite de grosses baffes pour ça.

 

Mettre dans le même sac les critiques d'extrême-droite de la dédiabolisation du FN et les critiques mesurées sur les options stratégiques du FN actuel, c'est un très beau coup du système.

 

Pourquoi ?

 

Parce qu'un FN d'extrême-droite qui parle de Pétain, des juifs et de l'Algérie fait légitimement peur au gros de l’électorat dit « de droite », (travailleurs indépendants, petite bourgeoisie, retraités), mais un FN qui pratique le ni-droite-ni-gauche-ni(surtout)droite et néglige volontairement d'envoyer ne serait-ce que des petits signaux à cet électorat se destine à ne faire jamais plus de 30% et à être toujours dépassé par la droite classique qui trahit pourtant régulièrement ce même électorat.

 

Bref, si le débat se cristallise autour de « Ex-Droite versus Philippot » (ce que veut le système, et ce que veut bien entendu ce même Philippot, afin de faire taire toutes les critiques contre lui en les caricaturant), alors nous ne sommes pas sortis de l'auberge, et « l' UMPS » a de beaux jours devant lui. Quand je dis « Philippot », je parle de celui qui incarne le mieux les choix stratégiques actuels du FN, bien que – j'en sais quelque chose – c'est plus complexe que cela.

 

Personnellement, je soutiens à 100% la dédiablolisation du FN, car dans le cadre de la politique démocratique, rien ne sert de donner des armes à l'adversaire. On discute, on débat et on s'engueule sur Pétain au coin du feu ou autour d'une bonne bouteille, pas dans l'espace politico-médiatique. Pour autant, cela ne signifie pas être en accord avec toutes les stratégies de communication de ceux là mêmes qui se prennent dans la gueule les râleurs d'extrême-droite.

 

Entre Chevénement et Jérôme Bourbon, il y a un espace, merde. Le pire c'est que je crois même qu'entre les deux, il y a 51% des électeurs.

 

A bon entendeur.

 

Publié dans #journal

Repost 0
Commenter cet article

poueyto 23/06/2015 14:19

La dédiabolisation est le terme qui désigne le renoncement à ses idées. J suis anciennement de gauche (mais toujours patriote) et je préfère un JMLP qui défends les idées de la patrie à celles du renoncement. Et après avoir été berné par la gauche(c'est vrai que j'ai attendu que les problèmes m'arrivent pour me rendre compte de ce qui n'allait plus dans notre société), je pensais que la marine était la fille de son père mais non elle a a fait rejoindre les franç-maçons, les Sionistes à ce moiuvement national alors comme ces gens là étaient dans les partis de gauche et comme je ne veux plus suivre tous ces gens qui pourrissent la France alors je suis désolé mais la nation(et son peuple) doit être au dessus de tout et pas à la botte des américano-sionistes

Bat 18/06/2015 23:49

Tout est dit !

Chouanne 09/05/2015 16:32

Je ne sais pas où est parti mon commentaire, désolée s'il est parti par une fausse manœuvre. Je reprends: Votre édito ci-dessus est parfaitement clair en ce qui me concerne. Notamment en ce qui concerne le rôle de Philippot et de son courant. Notamment de son influence gauchisante, méprisante du peuple et, ce que vous ne dites pas: invertie.

Avancer à contre-courant contre la puissance du Système ne sert à rien, même s'il ne faut pas pour autant se laisser aller à réviser l'Histoire avec la gauche pour être bien vu. La France ce sont les Français d'aujourd'hui et ceux d'hier. Ceux d'hier sont des géants et si nous n'avançons pas hissés sur leurs épaules nous n'aurons qu'une vue au ras des pâquerettes. (Cf Bernard de Chartres 11è s.)

Eux seuls nous permettent de voir loin. La FN actuel s'il persiste à draguer la gauche en méprisant la sensibilité des Français moyens (dont notamment les commerçants, artisans, paysans etc.) va se saborder, sans doute pour le plus grand plaisir d'un Philippot...

Bravo pour votre incise de VA à propos de la microéconomie. Effectivement il faudrait projeter clairement les incidences de la macro sur la micro-économie de tous les entrepreneurs qui croulent sous les charges, les tracasseries, les soupçons, et les règlements.

Chouanne 09/05/2015 16:19

Vous avez raison. Ce bref éditorial ci-dessus, reprend en partie votre tribune de Valeurs actuelles, il est parfaitement clair de mon point-de-vue.
A propos de la

Christophe 06/05/2015 21:59

Dédiabolisation ! ? … Mais qui serait pour la diabolisation du FN ? Je ne croie pas que les militants historiques du parti le soient ! Ils savent ce que c’est. Cela fait des décennies qu’ils la subissent !

Soyons un peu sérieux ! Et appelons les choses par leur vrai nom. Nous ferons un grand pas ! Il s’agit en réalité de « normalisation » afin d’adapter une idéologie (certains diront de « la trahir ») pour la rendre compatible avec les intérêts des réseaux de pouvoir de ce monde faussement libéral, oligarchique et mondialisé ; Or celui-ci déteste toutes notions de « patrie » de « souveraineté nationale » et « d’identité ». Dans l’espoir d’avoir enfin les bonnes grâces des cercles de pouvoir et du petit monde médiatique, l’équipe bleu marine tente d’opérer ce virage délicat. Mais peut-on rester un patriote nationaliste et rejoindre le monde attalien ? ! Peut-on être un amoureux de cette France chrétienne, et se convertir au sionisme radical et à la maçonnerie ? ! Peut-on se blottir sous la domination de l’Otan et se prétendre une nation libre … ?

Je pourrai continuer comme cela encore longtemps ! … En vérité, ce qui provoque un schisme au Front National c’est le fait que la nouvelle idéologie que certain veulent mettre en place n’a plus rien à voir avec les bases essentiels de l’idée nationale et patriotique ; et qu’elle entre en contradiction avec tout ce qui a construit ce parti. Toutes les incohérences de ce « Front nouvelle vague » sont là ! Et une bonne partie de ce mouvement a senti l’imminence de cet « aggiornamento » qu’ils jugent funeste.