Ma barbe est louche - réponse à Riposte Laïque

Publié le 2 Octobre 2014

Déjà 3 articles parus contre moi sur le site de Riposte Laïque depuis la parution du billet « Islamentable ».

 

Ici : http://ripostelaique.com/julien-rochedy-attaque-riposte-laique-et-compare-lislam-au-bouddhisme.html#.VCqYhfB40po.twitter

Là : http://ripostelaique.com/julien-rochedy-se-rend-il-compte-quil-fait-du-sos-racisme.html#.VCuWqrttsn8.twitter

Et ici : http://ripostelaique.com/camarade-rochedy-voila-pourquoi-je-ne-ferai-jamais-un-collage-fn-avec-toi.html#.VCzz7kVkogE.twitter

 

Je suis, au choix, un petit imbécile sans doute tombé amoureux d’une musulmane et qui aurait tourné casaque à cause de ses nouveaux sentiments, un petit imbécile inculte qui aurait osé comparer l’islam au bouddhisme, alors que, bien sûr, « ces religions n’ont rien à voirrrrreeeuh ! », ou encore un petit représentant de la version gauchiste du FN qui, en toute indépendance ou au contraire téléguidé par de plus grands cadres du mouvement (oulah !), aurait envoyé un signe un peu couard aux musulmans en France.

 

Eh bèh.

Et si, en fait, je ne m’étais pas secrètement converti à l’Islam, comme en témoignent cette barbe et ce regard méchant ? La question se pose. 

Barbe peut-être estivale, mais louche...

Barbe peut-être estivale, mais louche...

Plus sérieusement, que me reproche-t-on ?

 

De ne pas parvenir à haïr l’Islam en soi ? Sans doute. J’ai le tort d’être nietzschéen et de me rappeler des belles pages de mon maître sur l’Islam. J’ai le tort d’avoir lu et apprécié René Guénon. J’ai certainement le tort d’avoir beaucoup aimé le récit des Omeyyades et des Abbassides dans l’Histoire des civilisations de Will Durant, historien peu connu et pourtant absolument génial. J’ai le tort d’avoir des ami(e)s musulmans, dont certains étrangers qui déplorent d'ailleurs le comportement lamentable que peut avoir une partie de nos berbères à nationalité française qui se prétendent musulmans. Et puis il faut dire que j’ai un respect, un peu conventionnel peut-être, pour tout ce qui touche à la spiritualité des gens. C’est comme ça. Je dois sans doute tenir ce trait de ma propre éducation religieuse chez les bonnes sœurs.

 

J’ai dit que par conséquent je n’avais rien contre l’Islam en soi. Je laisse le soin aux théologiens et aux philosophes de faire des études comparées et critiques sur les religions, entre les protestants, les juifs, les catholiques, les orthodoxes, les païens et les autres. Cela peut m’arriver, comme tout le monde, mais ce n’était pas mon propos ici. Mon propos était plutôt politique et, dirai-je, épidermique : l’Islam n’a pas vocation à être majoritaire et dominante sur mon sol car elle n’est simplement pas notre culture. Exactement comme le bouddhisme, le shintoïsme ou l’évangélisme protestant. C’est tout. Pas besoin d’être islamophobe pour juger comme tel, seulement besoin d’être un Français conscient de sa nature.

 

J’ai un souci avec l’immigration massive car celle-ci dénature mon pays. Et pourquoi trouvé-je l’islamophobie insuffisante, simpliste et parfois malsaine ? Parce qu’à vouloir juger par le seul prisme de la haine d’une religion – que celle-ci soit justifiée, ou pas ! – alors cela signifie que les mêmes petits Charles Martel en tongs ne trouveraient rien à redire si des millions d’immigrés athées ou gentiment bouddhistes débarquaient sur nos rivages. Pourtant, le résultat serait le même : la France et son peuple seraient remplacés.

 

Ma croisade à moi est celle-ci : rendre à la France sa totale liberté, arrêter l’immigration, sans doute penser à une inversion des flux, et régénérer le pays par une reconcetration nouvelle sur sa civilisation.

 

Avec les musulmans, muni d'une conscience très nette que leur culture et leur religion ne sont pas notres, favoriser toutefois les ententes et les partenariats, notamment avec les musulmans constructifs et intelligents qui ont été à chaque fois descendus par les mêmes qui aujourd’hui nous appellent à la guerre mondiale contre l’Islam. Comprenne qui pourra.

 

Is that clear ? 

Publié dans #journal

Repost 0
Commenter cet article

LE tigre 25/11/2016 00:41

tu es un arabe non ? Rochedy c 'est arabe ...ferme là !

Darkness 2096 09/05/2017 16:13

Nique ta maman sale mangeur de grenouille.

Courouve 20/06/2015 12:44

On lit au § C / j) que Nietzsche n'est pas toujours tendre avec l'islam et Mahomet :

http://laconnaissanceouverteetsesennemis.blogspot.fr/2011/03/mauvaises-et-bonne-reputations-de.html

Bizebi 23/01/2015 20:33

Gentil bisounours ! Avec les islamistes ça finit au sabre...

Linda 21/11/2014 02:13

Là où il marque un point c'est en soulignant la peur sous-jacente dans les propos de R.Laïque...

Hélas pour vous cher Julien (oui, j'utilise le vouvoiement même si on a le même âge - la descendante d'immigrés que je suis maîtriserait-elle le français? Peut-être même mieux que beaucoup de vos amis au FN ou au GUD ?? No shit...?), je crains que vous soyez atteint du même mal...

La même peur que celle de ceux qui utilisent une poignée d'assassins pour haïr toute une catégorie de Français. Sauf que votre peur à vous n'est pas la même: elle se manifeste par une peur de l'invasion, du changement de nature du peuple français par des déferlements barbares qui mettraient un terme à la race blanche française (en passant, sachez que je suis berbère, pas arabe, et encore plus blanche que beaucoup de Français de "souche").

Vous avez donc peur, vous aussi. Ne trouvez-vous pas votre si valeureuse espèce assez ancrée et sa culture assez forte pour résister à quelques descendants d'immigrés ? N'avez-vous pas suffisamment confiance en elle ? Vous qui avez dit ne pas vouloir de ces personnes sur "votre" sol. Vous qui semblez haïr le métissage (http://www.fnjeunesse.fr/generation-nations/felix-marquardt/) et les métis comme la peste, comme si les métis avaient choisi de l'être. Votre peur pourrait laisser croire que votre virilité est en péril...Méfiez-vous.

Haïssez vos propres compatriotes en raison de leurs différences involontaires... Nous vivons très bien notre métissage et, en personnes civiles, nous vous souhaitons bon courage :-) .

Linda 27/12/2014 01:41

Mais si :-)

Je suis capable de porter mon regard "au-delà de ma petite personne" malgré mon jeune âge, j'essayais juste d'imaginer en étant cohérente la mise en pratique de votre pensée dans la vie et le quotidien. Comme je l'ai dit, je suis à la fois nord-africaine et anglo-saxonne donc j"étais directement concernée...

Mais vous avez apporté vos précisions, c'est maintenant bien plus clair.

Par contre en ce qui concerne JR, je suis très loin d'être sûre qu'il pense comme vous, il est évident qu'il exècre les races différentes et qu'il voue une haine profonde pour tous ceux qui ne sont pas de purs Français de race blanche. Lisez-le, il va bien plus loin que vous...L'islam n'est pas le problème en tant que tel (il le dit) mais la question pour lui est bel et bien raciale. Il voue la même haine au métissage et fruits des mélanges raciaux.

Hagalaz 25/12/2014 11:12

Pour ma part, je n'ai rien contre les individus.
Je pense que les soucis de cohabitation sont un problème de nombre, de quantité (comme notre époque : quantité vs qualité, être vs avoir).
Comme Julien, je pense que 8 millions d'asiatiques en France poseraient aussi des problèmes de vivre ensemble, de cohabitation (peut-être moindre il ets vrai, puisque le bouddhisme a tendance a être plus tolérant, plus ouvert il me semble).
Je pense que les problèmes de vivre ensemble, d'harmonie surviennent lorsque les français de souche, les autochtones deviennent minoritaires dans leur propre pays, à certains endroits, dans certains quartiers. Pourquoi ? Parce que je considère que les rapports humains ne sont que des rapports de force, qui découlent du nombre, et donc de leur pouvoir, de leur impact dans les sociétés dites démocratiques.
Les Saoudiens par exemple se moquent d'être minoritaire dans leur pays par exemple parce que eux seuls, détiennent le pouvoir et peuvent en jouir. La problématique est donc tout autre, et il n'y a pas transfert de souvereineté puisque, bien que minoritaires, le pouvoir reste entre leurs mains.
Ce n'est donc pas votre personne qui est visée Linda. Vous faîtes une grave erreur si vous le pensez. Comme beaucoup, vous individualisez tout à outrance et êtes incapables de projeter votre regard au delà de votre petite personne. Et tout ça au nom de l'indivdiualisme et du narcissisme comme je l'ai dit précédemment...
Vous êtes aussi stupide (permettez moi) que tous les fachos qui n'individualisent jamais et qui généralisent en permanence en pensant que TOUS les immigrés fonctionnent de la même manière. Le juste milieu est il trop demandé ? Le métissage en petite quantité n'est donc pas un problème en soi. Il devient problématique lorsqu'il est institutionnalisé, lorsqu'il devient massif. Comme l'immigration au fond...
Je pense que Julien pensera la même chose que moi sur le sujet. Tout réside dans la nuance...
Cordialement.

Linda 25/12/2014 03:51

PS: Pour ma part, je partage la vie d'un citoyen allemand de souche... A qui je trouve bien plus de qualités physiques qu'à beaucoup de Français que j'ai connus :-) . Je ne me sens donc nullement lésée et chacun semble avoir ce qu'il veut. Vous, comme moi !

Linda 25/12/2014 02:32

Je n'ai pas grand chose à modifier à votre commentaire. Mon honnêteté me pousse à reconnaitre qu'il est bien argumenté. Je suis française et pour la préservation des peuples différents et des nations, et à ce titre je suis moi aussi extrêmement attachée à la préservation de la culture, de l'identité, et des caractéristiques du peuple français autochtone. Je ne peux ne pas reconnaître que sa mise en minorité serait une tragédie, qui n'arrivera pas, j'en suis sûre, au vu de la force de l'intransigeance et de l'insensibilité du "mâle" français. Qui ont parfois, je le concède, des côtés intéressants...

J'ai juste un problème avec l'hostilité vis-à-vis du métissage et des métis (pas vis-à-vis de l'islam qui ne m'intéresse pas) qui ont eux aussi des atouts que ce pays (que notre pays) aurait tort de négliger. Pour le reste, votre volonté de préserver le peuple français dans tous ses attributs vous honore.

Joyeuses fêtes ;-)

Hagalaz 23/12/2014 16:15

Avant de débuter, je tiens à signaler que je partage 90% des propos tenus dans le texte de Monsieur Mohamed Rochedi.
Ma seule réserve viendrait plutôt du romantisme et de l'exotisme que suscite l'Islam chez certains droitards en mâle de sensation forte, qui ont oubliés de naître avec une bonne paire de couilles pour flatter leur égo sousdimentionné.
Non, la position de la femme dans l'Islam n'est pas un marqueur de virilité mais de faiblesse. Les persécutions dont font l'objet les femmes un peu trop volage ou à la grosse libido dans ces contrées progressistes et re culées, ne sont pas le signe phallocrate, d'un homme, d'un vrai, d'un dur qui en impose. Les faits ne démentiront pas mes propos (n'est ce pas le signe d'une grande lâcheté de martyriser ou de s'en prendre à plus faible que soi ?). Je pense que nous serons d'accord sur ce point là.
Non, l'islam n'est pas une opposition consistante au culte de l'usure ni à la vénération du matérialisme occidentale apatride. Je rappelle à ce sujet que l'usure fut souvent conspuée dans les pays de tradition catholique et n'a pas attendu l'Islam pour le faire. Devrais-je aussi rajouter que les monarchies pétrolières n'ont rien à envier au Capitalisme américain le plus sordide et le plus abject ? Les saoudiens et les qataris qui viennent s'engraisser dans les Capitales occidentales ne me contrediront pas. Les immigrés qui viennent s'installer en France pour les allocs, une vie meilleure, bassement matérielle non plus. A ce titre, je ne risquerais rien en renvoyant les USA et les Saoudiens/Qataris dos à dos dans leur hypocrisie la plus basse (en production et en consommation de porno par exemple).
Ceci étant dit, je considère que la problématique lié au vivre ensemble ou plus clairement à la cohabitation forcée de communautés partageant des valeurs et des principes de vie très différents, souvent antagonistes, est de fait, facteur de division et de dissension. Et dans le même ordre d'idée, il me semble difficile de vouloir conjuger ce que tout oppose et aspirer à créer une société cohérente, stable et unie si cette dernière n'est pas un minimum homogène et uniformisé. A moins de considérer que l'union peut naître de la division, qu'il n'y ait pas de peuples ni d'entités collectives authentiques, tout au plus des droits individuels ou des individus rentrant en compétition, hors sol, déracinés et interchangeables à merci dans un grand melting pot interracial et marchand au nom de la société de consommation tant chérie par ces connards de capitalistes d'extrême gauche.
Cependant ne nous leurrons pas. Si les problèmes de coexistence, de vivre ensemble, de tensions communautaires sont la résultante directe de l'immigration massive et le consmopolitisme qui l'accompagne, il ne faut pas non plus oublier que 90% de l'immigration est d'origine africaine et nord africaine, très souvent de confession musulmane.
Mais je ne sais que trop bien que la présence d'une religion extra européenne sur la terre de France n'est que le fruit, la conséquence de l'importation sans fin de populations extra européennes, qui ont emmenées avec elles, leurs cortèges de moeurs archaïques et rétrogrades, leur religion et leur culture issue de l'âge de pierre. Je ne sais que trop bien que sans immigrés africains, les tensions religieuses et culturelles, découlant de l'amoncèlement de plusieurs peuples sur un territoire restreint, du vivre ensemble que tout le monde fuit (voir le livre de Christophe Guilluy qui l'explicite très bien) sauf les bobos protégés par leur aisance financiaire, leur statut social et par l'état, n'existeraient même pas.
Concernant cette présence massive de population extra européenne qui ne serait pas un mal pour la société française, à partir de quand doit on s'inquiéter ? Jusqu'au remplacement total de la population autochtone ? Et est-on autorisé à s'en inquiéter ? Pourquoi un peuple devrait se résoudre à perdre son authenticité, son caractère, sa spécifité, son identité sous une submersion allogène ? Pourquoi devrait-il se résoudre à ne plus exister et à être remplacé par d'autres ? Par repentance ? Par gentillesse ? Par stupidité ? Par masochisme larvé sous les bons sentiments ?
Et enfin, est il si inconcevable de comprendre que la mise en minorité de la population de souche, héritière d'un passé glorieux et d'une identité multimillénaire, risque de changer radicalement l'identité de la société française entière ? A moins que cette réalité ne soit que l'évolution inexorable d'une société qui de toute façon a fait table rase de son passé et qui prend un malin plaisir à jeter à la poubelle de l'Histoire, son héritage et sa propre identité tout en considérant le progrès et le changement comme une vérité indépassable, souhaitable, infinie, sous convert du culte de l'individualisme et du narcissisme ? Ainsi, pour pouvoir exister, il faudrait ne plus être ? Une page vierge sans passé ni histoire ? Ne plus avoir aucune appartenance, plus rien pour se définir soi et les autres ? Etre autre ? Ainsi, le bonheur passerait par la valorisation des autres, par la négation de soi et de sa propre identité au prétexte que nous sommes dieu et que nous pourrions changer et être comme bon nous semble puisque rien ne pourrait nous déterminer par nature, pas même notre sexe (et encore moins notre origine) ?

Gilles Barrique 05/11/2014 12:24

Il n’y a jamais eu autant d’ « islamophobes » depuis qu’il est interdit aux Gens d’Europe de préférer vivre entre eux, de le dire ou même de le penser, et qu’ils sont même tenus ex cathedra, par tout pontifex senestrissimus, de croire que leurs ancêtres n’ont jamais existé que dans le délire nazi. L’anti-islamisme est en passe de devenir l’expression intellectuelle la plus sublime de l’antiracisme, attendu qu’Hitler, dans un autre délire, regrettait que les Germains aient fait hommage à ce Juif qui tendait son autre joue pour une autre gifle, plutôt qu’à cet Arabe qui levait le glaive avant même d’en recevoir une.

http://retromigration.wordpress.com/2013/05/28/retro-migration-pourquoi-et-comment/