Islamentable

Publié le 28 Septembre 2014

Islamentable

 

Confusion – je me rappelle mes 14 ans, quand, découvrant dans les livres d’Histoire ce qu’était la France et que nous, Français, nous existions, que nous étions quelque chose, je commençais alors à voir l’autre, celui qui n’était pas nous. C’est à dire que je commençais à regarder l’arabe, le musulman, comme un étranger. Mais à la différence des gentils, l’étranger devait pour moi rentrer chez lui, l’autre était dangereux, potentiellement un ennemi. A 14-15 ans, petit con, je commençais à expliquer autour de moi que l’Islam était une religion de guerre et que les millions de musulmans en France finiraient par nous dominer si nous ne prenions pas garde. J’étais adolescent, personne ne m’écoutait, tout le monde objectait mon « manque de tolérance » et s’endormait dans la douce certitude que tout irait éternellement bien.

 

Confusion 2 – aujourd’hui, tout le monde me parle de l’Islam et des musulmans. Des bobos de Paris aux jeunes de province, j’entends partout ce que je racontais quand j’avais 14 ans. Le problème est que je suis loin de m’en réjouir. Au contraire, voilà que désormais c’est moi qui prends leur défense dès que j’entends des ravis de la crèche devenus subitement islamophobes parce qu’ils sont tombés par hasard sur une vidéo d’égorgement sur youtube.

 

Question de caractère : ne pas aimer hurler avec les loups, et se méfier d’instinct des idées et des sentiments qui d’un coup sont partagés par la masse.

 

Le problème que j’aie, je crois, est précisément celui qui a à voir avec l’islamophobie : la phobie de l’Islam, la peur de l’Islam... Les gens commencent à rejeter l’Autre parce qu’ils ont peur de lui. Il a fallu que l’étranger se mette à égorger des pauvres gens et à porter des barbes patibulaires  pour que les Français s’interrogent. En somme, si, à la place de millions de musulmans, nous avions eu en guise d’immigration des millions de tibétains pacifiques, alors la France serait devenue tranquillement une nation asiatique sans que personne ne s’en émeuve…

 

J’ai un problème avec la peur. Je déteste les peureux. C’est pourquoi j’ai un sérieux problème avec l’Islamophobie.

 

Sans aucune peur, et donc sans aucune haine, des types comme moi pouvaient déclarer il y a des années qu’effectivement l’Islam n’avait rien à voir avec la France, qu’il fallait donc cesser toute l’immigration des pays musulmans vers la France et l’Europe, et qu’il fallait s’engager dans une politique diplomatique de partenariat étroit avec les pays arabes.

 

Une telle position rejetait l’Islam d’Europe (ou du moins ne l’acceptait que dan sa portion congrue), certes, mais c’était une position rationnelle, sans haine, et qui pouvait de plus se marier parfaitement à un vrai respect de la religion musulmane en elle-même.

 

Au lieu de cela, nous avons désormais des millions d’anciens tolérants, d’anciens gauchistes, d’anciens oblatifs à la Riposte laïque qui hier encore nous traitaient de fachos pour nos positions rationnelles, mais qui aujourd’hui ont pris peur et font dans leur pantalon. Ils flippent, désormais, de l’islamiste qui balade sa barbe et sa djellaba en bas de chez eux.  Déçus qu’ils sont de cet Autre qu’ils avaient espéré gentil et bienveillant (le fameux « beur », le « pote » de SOS racisme), les voilà prêts à une nouvelle croisade.

 

Les pires islamophobes sont des anciens gauchistes, c’est une certitude. Pour s’en convaincre, il suffit même d’écouter leurs arguments : ainsi entendons-nous parler de « fascislamisme », ce qui trahit bien là leurs esprits contaminés par la gauche morale, c’est à dire seulement capables de diviser le monde en deux : d’un côté les gentils, de l’autre les méchants fachos. Rien n’est plus con que cette expression de fascislamisme. Elle vient de BHL de toutes façons, c’est donc signé. 

 

Je n’aime pas la peur, je n’aime pas les idées engendrées par la peur. Je sens bien qu’un processus est déclenché en France et en Europe qui fera que tôt ou tard l’Islam finira par se faire jeter hors de nos frontières. Je le sens bien en parlant avec les gens, je le sens bien quand j’analyse un peu les grosses ficelles qui manipulent les Relations Internationales et les réseaux qu’arrangerait sacrément un « choc des civilisations ».

 

Sans doute, cela est nécessaire, et, après tout, au diable les moyens pour y parvenir. Si, pour rester l’Europe, celle-ci doit d’abord se mettre à trembler comme une fillette, c’est moche, c’est lâche, c’est faible, mais qu’importe. Peut-être bien. Il n’en reste pas moins que tout cela a un arrière goût amer.

 

Moi, je veux bien combattre l’Islam dans mon pays, mais comme j’aurais combattu le bouddhisme ou, que sais-je, n’importe quelle religion qui n’aurait rien eu à voir avec nos racines et qui aurait été en passe de devenir majoritaire. Pas par « phobie », pas par « peur » - et donc : pas par « haine ».

 

En somme, je suis prêt à combattre l’islamisation de mon pays, mais ça m’emmerde au plus haut point de devoir le faire avec les « islamophobes ».

 

 

 

 

 

 

Publié dans #journal

Repost 0
Commenter cet article

Jess 29/01/2015 00:36

Je suis pas Islamophobe vu que je n'ai pas peur de l'islam mais il faut avouer que j'en ai une haine certaine! Rien a voir avec la peur non jai une haine contre une religion qui invite des fidèles a faire le mal ! À s'implanter et a chassez les gens hors de leur propre pays" chassez les exilez les partout où vous les trouverez" ce sont là les doux mots du Coran ! Quand à la comparaison avec le bouddhisme elle est malvenue car certes le bouddhisme n'a pas sa place majoritaire en France car ce ne sont pas les racines de mon pays ! Mais au moins elle n'appelle pas a faire la haine a chasser les français de leurs terres a les tuer etc... Je vous préférer monsieur rochedy lorsque vous portiez vos couilles et disiez clairement quelles étaient vos positions que aujourd'hui lorsque vous baissez votre pantalon et cédez au chantage des musulmans extrémistes et à leurs menaces !

D'Ame de France 01/01/2015 15:18

Je ne suis pas d'accord. L'islam est rejeté non pas parce que les islamistes égorgent à 3000 km de chez nous mais parce qu'ils le font en bas de chez nous. Non pas parce qu'ils veulent un Etat islamique à 3000 km de chez nous mais parce qu'ils le veulent chez nous. Cette velléité d'invasion est tout sauf pacifique, elle n'est pour la grande majorité des musulmans pas même masquée. Les français qui côtoient des musulmans dans leur travail et au quotidien ne cessent de recevoir le message. Message de haine contre la France et haine viscérale pour une certaine minorité. Je ne veux pas vivre dans cette haine permanente. Je veux de la sérénité pour le futur des miens. Je ne suis pas islamophobe. Je suis pour que l'islam reparte d'où il est venu. La France est islamo-incompatible. J'aurais 100 fois préfèré devenir bouddhiste que musulmane simplement parce que l'islam apporte la haine, la violence et la guerre (Coran ; Djihad)

Von dem Bach 21/11/2014 18:51

La différence Islam - Bouddhisme, c'est que le Bouddhisme n'est pas une religion mais une spiritualité, qui s'adresse à une personne en particulier. Aucune injonction politique ou sociale dans ses textes, contrairement à la Chari'a. Le Bouddhisme ne menace donc pas les cultures ou les institutions des pays où il s'implante, et a préservé à chaque fois le panthéon traditionnel local. C'est comme si on avait gardé les Dieux antiques en France...

hic et nunc 01/10/2014 22:14

oui c'est pour cela que le terme islamoincompatible est bien meilleur!

Papillon 23/10/2014 17:26

Oui, moi aussi, j'ai été mal à l'aise en lisant cet article. Il y a plein de mots liés à la féminité qui sont rabaissés. "comme une fillette, c'est moche..." c'est pas sympa pour la fillette que je suis. Bon c'est notre monde qui est comme ça. C'est triste. Avoir des couilles c'est noble, être une fillette (c'est pas de ma faute si je suis née fille) c'est con. Merci.

dsqf 06/10/2014 01:14

J'ai trouvé une formulation plus pertinente et tellement juste de ma critique que je me permets de remettre le couvert:

Dans l'analogie que j'ai donnée ci-dessus, avec l'élève faible et intelligent persécuté, vous vous voyez comme un autre élève, un homme un vrai, qui va aller se battre contre la racaille violente et bête, le mal ou en tout cas votre adversaire de projet et d'idées, et vous, vous êtes le bien ou en tout cas celui qui défend vos idées, et vous allez essayer de le corriger sévèrement. Mais en fait vous méprisez profondément le faible qui ne peut pas ou n'ose pas se défendre. En fait vous estimez même plus votre adversaire, l'ordure, car elle au moins sait parler avec ses poings et défend sa vision.

On pourrait peut-être comprendre cet état d'esprit entre individus, pour des joutes d'honneur ou des sujets futiles. Pour un affrontement de peuples et de projets...c'est beaucoup moins flamboyant...

Bel esprit messire.

dsqf 04/10/2014 22:25

Et surtout, surtout, derrière ce mépris affiché de ceux qui ont peur, il y a la reproduction de l'attitude de la pire racaille ou du pire gauchiste haineux: accuser ceux qui s'inquiètent légitimement d'être des fiottes. Le genre qui dit "Ceux qui dénoncent le grand remplacement? Des tafiolles blanches qui se sont fait voler leur goûter ou des puceaux qui n'arrivent pas à avoir de fille parce que de virils noirs et arabes les prennent". Ce genre d'argument vous voyez. C'est l'attitude du cancre violent qui crache sur l'enfant intelligent et sensible à la récréation. Vous ne sortez pas grandi de cet article Monsieur.

dsqf 04/10/2014 22:19

Toute personne douée de raison a des peurs.
C'est votre attitude de fanfaron qui est ridicule.
Le fond de votre article est que vous méprisez ceux de vos alliés objectifs qui utilisent et se réclament d'un mot.
C'est un peu court, d'autant que ceux que vous accusez de vous insulter hier encore combattaient déjà l'islam avant que vous n'ayez quatorze ans. C'est toujours vous le gosse. Un peu ridicule non?
Au final, qu'avez vous dit avec ce billet?
Rien.
C'est étrange.

Fr-libre80 30/09/2014 09:39

La réponse de RL n'a pas attendu trop longtemps....

http://ripostelaique.com/julien-rochedy-attaque-riposte-laique-et-compare-lislam-au-bouddhisme.html